top of page
  • Camille Basso

Un siècle plus tard, découverte de la partie manquante d’une statue de Ramsès II

Dans les années 1930, la ville de Minya, au sud de l’Egypte, fut le théâtre d’une découverte remarquable : une statue colossale du roi Ramsès II. Près d’un siècle plus tard, des archéologues ont réussi à compléter le travail de leurs prédécesseurs.

Partie supérieure de la statue de Ramsès II découverte à Minya (Crédit : Ministère égyptien du Tourisme et des Antiquités)
Partie supérieure de la statue de Ramsès II découverte à Minya (Crédit : Ministère égyptien du Tourisme et des Antiquités)

Au début de l’année 2024, une mission archéologique égypto-américaine a mis au jour la partie supérieure manquante d’une statue de Ramsès II. Mesurant plus de trois mètres de hauteur, cette moitié de la sculpture représente le torse et la tête de l’ancien pharaon. La partie inférieure de la statue, quant à elle, avait été découverte dans les années 1930 par des chercheurs allemands. Cette œuvre colossale représente Ramsès II portant une double couronne -le pschent- et un cobra -symbole sacré du pouvoir suprême en Egypte antique. Grâce à cette découverte, les égyptologues pourront bientôt reconstituer la statue de calcaire dans son intégralité, ce qui devrait porter sa hauteur totale à près de huit mètres.



« Bien que nous n'ayons pas trouvé le complexe que nous recherchions initialement [à Minya], une statue d'une telle importance est le signe que nous creusons au bon endroit », détaillait Adel Okasha, l’un des responsables des fouilles, au média National. « Il s'agit non seulement d'une merveilleuse opportunité d'avoir une autre statue massive du célèbre roi, mais aussi d'améliorer notre compréhension générale et de combler les lacunes dans nos données sur le vaste corpus de la statuaire de Ramsès II », précisait Salima Ikram, un égyptologue de l'Université américaine du Caire. « Grâce à chaque découverte, nous avons pu retracer l'évolution du style au cours de son très long règne ».


A l’heure actuelle, la mission archéologique se poursuit dans le site de Minya. L’équipe du Dr. Basem Jihad espère notamment déterrer un complexe antique de la même époque que la statue et une basilique du VIe siècle. Dédiée à la Vierge Marie, cette église permettrait de figurer la coexistence locale entre les monuments de l’Egypte ancienne et ceux d’époques ultérieures.


Ramsès II, un symbole du pouvoir et de la puissance égyptienne

Véritable symbole de puissance, Ramsès II -ou Ramsès le Grand- compte parmi les figures les plus importantes de l’Egypte antique. Son règne impressionnant, de 1298 à 1235 avant notre ère, fut notamment marqué par la construction de nombreuses villes et de monuments, mais également de conquêtes remarquables. Ses temples gigantesques, rivalisant parfois avec la majesté des pyramides, avaient pour objectif de symboliser sa puissance et sa domination sur tout le territoire égyptien. De même, Ramsès II compte près de 350 statues à son effigie, créées pendant son règne ou de manière posthume. Certaines auraient été construites intégralement, tandis que d’autres auraient été directement sculptées sur des œuvres représentant d’anciens rois.


 

 

Comments


bottom of page