top of page
  • Camille Basso

Le Musée d’Histoire Naturelle de New York va accueillir une exposition de bijoux hip hop

Dès le 9 mai prochain, le Musée d’Histoire Naturelle présentera une exposition dédiée aux bijoux des légendes du hip hop. De Notorious B.I.G à Nicki Minaj, les aficionados du genre pourront retracer l’Histoire de ce mouvement musical qui vient de célébrer son 50ème anniversaire.


Le rappeur Slick Rick avec sa couronne iconique et ses bijoux (Crédit : Fahey/Klein Gallery)
Le rappeur Slick Rick avec sa couronne iconique et ses bijoux (Crédit : Fahey/Klein Gallery)

En 2023, la ville de New York célébrait le 50ème anniversaire de l’un de ses mouvements musicaux : le hip hop. Pour l’occasion, de nombreux concerts et expositions se sont déroulés dans toute la ville, célébrant une culture qui a pris racine dans la Grande Pomme. Dès le 9 mai prochain, c’est le Musée d’Histoire Naturelle qui prendra le relais de ces festivités avec une exposition dédiée aux bijoux des artistes hip hop. Minéraux, pierres précieuses et autres chaînes en or extravagantes seront à l’honneur pour les aficionados du genre comme pour les curieux.


Si la musique et le style vestimentaire sont au cœur de la culture hip hop, les acteurs de ce mouvement ont également un attrait évident pour les bijoux. Chaînes en or démesurées, pierres précieuses en tout genre, les artistes hip hop ont toujours utilisé ces accessoires comme un autre moyen d’expression créative. L’un des objets les plus iconiques de l’exposition « Ice Cold » est toutefois un pendentif de Jésus, en or massif, du légendaire Notorious B.I.G. Le bijou est représenté sur la pochette de son album posthume, Born Again, sorti en 1999. Par la suite, cet accessoire a été porté par Jay-Z et Ghostface Killah du Wu-Tang Clan.



L’exposition du Musée d’Histoire Naturelle retrace l’Histoire du mouvement hip hop, des pionniers du mouvement, dans les années 1980, aux artistes actuels. « Ice Cold » présente notamment la couronne sertie de pierres précieuses de Slick Rick, en hommage à ses origines britanniques. De fait, le rappeur a toujours qualifié les bijoux de « costumes de super héros ». Les visiteurs pourront également découvrir un médaillon de diamants de la maison de disque Roc-A-Fella, qui a propulsé des artistes comme Cam’Ron et Kanye West. De même, « Ice Cold » présentera des colliers « Barbie » de Nicki Minaj, les diamants de la campagne Tiffany de Beyoncé et Jay-Z, mais également des chaînes en or de Run DMC.


« Les bijoux hip-hop ont eu un impact considérable sur notre culture moderne au sens large », affirmait Sean M. Decatur, le président du musée, dans un communiqué. « Ces bijoux ne sont pas seulement magnifiques en eux-mêmes, ils constituent une partie importante de l'Histoire et de la culture hip-hop, car les artistes ont revendiqué et transformé les symboles traditionnels du luxe et de la réussite. »


L’exposition « Ice Cold » met en scène le travail réalisé par Karam Gill dans une série de documentaires autour des bijoux hip hop. L’Histoire de ces accessoires a également été relatée dans un ouvrage papier de Taschen, compilé et édité par Vikki Tobak, qui est désormais conservatrice invitée au Musée d’Histoire Naturelle de New York. « La bijouterie est une pierre angulaire de la culture hip-hop et l'on peut voir l'évolution de la bijouterie parallèlement à l'essor du hip-hop lui-même », expliquait Mme Tobak. « Cette exposition explore le monde de la culture hip-hop et célèbre les artistes et bijoutiers pionniers qui ont permis à cette culture de voir le jour. »


Comments


bottom of page