top of page
  • Camille Basso

La Chambre de Soie d’Eva Jospin s’installe à l’Orangerie de Versailles

Les visiteurs de l’Orangerie de Versailles pourront découvrir, jusqu’au 29 septembre prochain, l’œuvre Chambre de Soie d’Eva Jospin. Entre nature, folies architecturales et déambulations, l’artiste se laisse porter par ses sujets de prédilection pour réaliser cette broderie monumentale.

Eva Jospin, Chambre de Soie, Dior
Eva Jospin, Chambre de Soie, 2021 (Crédit : Camille Guitton, Dior)

Si le titre de l’œuvre rappelle un célèbre roman de Virginia Woolf, ce n’est certainement pas un hasard. Pour réaliser sa Chambre de Soie, Eva Jospin s’est effectivement inspiré par l’œuvre de l’auteure britannique, mais également des Broderies du palais Colonna de Rome. Brodés sur plus de 350 m², dont plus de 100 m de long, les paysages intérieurs de l’artiste se dévoilent, entre nature et architecture. L’œuvre a été conçue par les artisans de la Chanakya School of Craft de Mumbaï et l’atelier Chanakya, suivant les directives de Mme Jospin.


Chambre de Soie a d’abord été présenté lors du défilé automne-hiver 2021-2022 de la maison Dior, dont l’artiste était l’une des invités d’honneur. Mais en 2024, c’est à l’Orangerie de Versailles qu’elle invite les visiteurs à une déambulation artistique. De fait, ses dimensions entraînent naturellement le spectateur à une promenade spirituelle. Pour l’occasion, Eva Jospin a d’ailleurs ajouté un panneau inédit à son œuvre, entièrement inspiré par les bosquets des jardins du célèbre château.


Véritable forêt féérique, figurant d’étonnants végétaux et grottes, cette tenture impressionnante réunit plusieurs éléments chers à l’artiste.


Chambre de Soie est exposé à l’Orangerie du Château de Versailles jusqu’au 29 septembre prochain.


Eva Jospin, des œuvres entre nature et architecture


Diplômée de l’Ecole nationale supérieure des Beaux-Arts de Paris, Eva Jospin se démarque par un art mêlant intimement nature et architecture. Depuis près de quinze ans, elle s’est notamment fait connaître par ses créations de carton et ses dessins, figurant des jardins et des forêts féériques. En 2015, elle fut Lauréate du Prix de l’Académie des Beaux-Arts et participa, deux ans plus tard, à une résidence de la Villa Médicis de Rome. Entre-temps, ses œuvres ont été exposées en France, en Amérique, et plus récemment au Palais des Papes d’Avignon. Depuis mai 2023, elle est également représentée à la Galleria Cotinua de Paris.

Comments


bottom of page