top of page
  • Camille Basso

Enfouie pendant un millénaire, une église romane est découverte en Allemagne

Près de la frontière sud-est de l’Allemagne, les vestiges d’une église romane ont été mis au jour au début de l’année 2024. Enfoui sous terre depuis près d’un millénaire, le lieu de culte aurait été dédié à l’une des descendantes de Charlemagne, l'abbesse Irmengarde.


Reproduction 3D de l'église romane découverte sur le site de Saint-Martin (Crédit : Office bavarois de conservation des monuments)
Reproduction 3D de l'église romane découverte sur le site de Saint-Martin (Crédit : Office bavarois de conservation des monuments)

Arrière-petite-fille de Charlemagne et fille du roi Louis le Germanique, la bienheureuse Irmengarde était abbesse du couvent de Frauenwörth au IXème siècle. Le lieu de culte était érigé sur Fraueninsel, une île située dans le lac Chiemsee, entre Munich et Salzbourg. En 866, Imengard périt et fut enterrée dans l’église abbatiale du couvent. Dès 1020, l’ouverture de sa tombe permit aux croyants de récupérer ses reliques et de développer un culte autour cette abbesse. Au début du XIXème siècle, le site de l’ancienne abbaye, alors nommé église de Saint-Martin, fut détruit. Mais en 1929, l’abbesse impériale Irmengarde fut béatifiée par le pape Pie X.


Au début de l’année 2024, des experts de l'Office bavarois de conservation des monuments ont effectué des recherches sur le site de l’église Saint-Martin, où se situait le couvent de Frauenwörth. Grâce à un radar déployé sur les fondations du monument, les spécialistes ont découvert les vestiges d’une église romane, semblables à une gravure de 1701. L’édifice est de forme octogonale et mesure environ 1,5 m de diamètre. Situé sous la surface de la terre, il semblerait qu’il ait été enfoui depuis près d’un millénaire.



« Le riche patrimoine culturel de la Bavière est toujours prêt à surprendre - la découverte sensationnelle de Chiemgau le prouve une fois de plus », affirmait dans un communiqué Markus Blume, le ministre allemand de l’art. En effet, seuls deux autres bâtiments octogonaux ont été mis au jour dans la région. Ce style architectural est donc plutôt rare en Allemagne et témoigne d’un culte très spécifique. L’église aurait ainsi été construite de manière personnalisée, afin de vénérer l’abbesse Irmengarde, descendante de Charlemagne.


Selon Mathias Pfeil, conservateur de l’Office national bavarois pour la préservation des monuments, les édifices de ce type sont considérés comme des successeurs de la cathédrale d’Aix-la-Chapelle (construite en 793-813 sous les ordres de Charlemagne) ou de l’église du Saint-Sépulcre de Jérusalem (construite en 335, détruite en 1009 puis reconstruite en 1408). Dans un communiqué, il ajoutait que cette découverte archéologique est « une rareté absolue » en Bavière.



Comments


bottom of page